Objectif de la session

Cette session a pour objectif d’informer sur trois extrémismes religieux qui concernent l’Orient et l’Occident, et d’expliquer comment une doctrine religieuse classique peut produire des branches extrêmes.

Argumentaire

L’extrémisme religieux est l’attitude de groupes ou d’individus convaincus d’être en possession de la vérité absolue dans la forme qu’ils expriment. Rejetant toute opinion contraire à la leur, ils cherchent à imposer leur vision des choses. Si certains utilisent nombre de méthodes d’influence pour réaliser leurs objectifs, d’autres le font par le terrorisme et la violence.

Le Proche-Orient est traversé par des extrémismes religieux qui affectent directement toutes ses populations, et indirectement l’Occident, sur son territoire et dans sa politique. Le salafisme jihadiste à travers ses avatars, Al-Qaïda, Al-Nosra ou Daech sème la mort et la terreur dans plusieurs pays, créant une culture exclusiviste et violente qui ne disparaîtra pas de sitôt. L’évangélisme sioniste, convaincu que l’État d’Israël est la réalisation des prophéties bibliques, joue un rôle très important dans la politique étrangère des États-Unis. Soutien de taille de Trump, ce courant chrétien voit dans l’État hébreu le signe de la fin des temps et œuvre dans la perspective de l’arrivée prochaine du Millenium, le règne de paix millénaire du Christ. Comme l’évangélisme sioniste, le sionisme religieux, juif, déforme le sens premier du sionisme de Théodor Herzl, qui est laïque, et considère que la « terre promise » doit être purifiée en la rendant à ses « propriétaires légitimes ». Cet extrémisme aux notes messianiques prononcées joue un rôle capital dans la colonisation. En pleine expansion en Israël, il trouve nombre de ses adeptes dans les colonies de Cisjordanie.

Informations pratiques

  • Format de la session : 4 séances de 2 heures chacune
  • Mode d’enseignent : en ligne
  • Nom de l’enseignant : Antoine Fleyfel (ICO)
  • Prix : 50 euros
  • Jour et horaire : vendredi de 18h à 20h
  • Dates : 11 et 18 décembre 2020, 8 et 15 janvier 2021.
  • Tous les cours seront enregistrés et mis en ligne avec un accès personnalisé moyennant un mot de passe. Cela permettra aux absents de pouvoir visionner les séances, mais à d’autres aussi de pouvoir réécouter de denses informations.
  • Les étudiants de l’Institut chrétiens d’Orient pourront valider cette formation. Elle compte pour le tiers d’un cours.

=> Inscription par courriel auprès du secrétariat général de l’Institut : contact@institutchretiensdorient.com

Bibliographie 

  • Célia Belin, Jésus est juif en Amérique, Droite évangélique et lobbies chrétiens pro-Israël, Fayard, Paris, 2011.
  • Charles Enderlin, Au nom du Temple, Israël et l’irrésistible ascension du messianisme juif (1967-2013), Seuil, Paris, 2013.
  • Sébastien Fath, Dieu bénisse l’Amérique, Seuil, Paris, 2004.
  • Antoine Fleyfel, Les dieux criminels, Cerf, Paris, 2017.
  • Hamadi Redissi, Une histoire du wahhabisme, Comment l’islam sectaire est devenu l’islam, Points, Paris, 2016.
  • Bernard Rougier (dir.), Qu’est-ce que le salafisme, PUF, Paris, 2008.
  • Idith Zertal & Akiva Eldar, Les Seigneur de la terre, histoire de la colonisation israélienne des territoires occupés, Seuil, Paris, 2013.